Fête du Citron

Zusammenfassung –

Während zwei Wochen im Februar verwandelt sich das kleine französische Städtchen Menton an der Côte d’Azur in das reinste Paradies aus Blumen und Zitrusfrüchten. Als Zuschauer kann man dann für einen Moment die Realität verlassen und eine Atmosphäre aus Farben, Sonne und Exotik genießen. Man kann die mysteriösen Monster Tahitis aus Orangen geformt bewundern, während Tänzer den Zuschauer mit Folklore begeistern. Für dieses einmalige Karnevalsspektakel werden ungefähr 145 Tonnen Zitrusfrüchte aus Spanien importiert.

_____

– Resumen –

Durante dos semanas en Fe­brero, Men­ton, una pequeña ciudad en la Côte d’Azur francesa se convierte en un pa­ra­íso de flores y cítricos. Co­mo espectador uno puede olvidarse de la realidad por un momento para disfrutar un am­biente de colores, sol y exo­tismo. Se puede admirar a los mon­struos misteriosos de Tahití hechos de naranjas, mientras los bailadores encantan a los espec­tadores con folclor. Para este espectáculo sin comparación apro­xi­madamente 145 tonela­das de cítricos deben ser importadas de Es­paña.

_____

Imaginez-vous des îles agrumes, des bateaux et des animaux qui s’élèvent à 10 mètres de hauteur… Non, ce n’est pas une plaisanterie! Chaque année au mois de février cet événement rassemble de nombreuses personnes à Menton, une petite ville française située sur la Côte d’Azur, non loin de la frontière italienne. La fête du Citron est le seul carnaval de ce genre. Tout au long des deux semaines les habitants du pays et les touristes ad­mirent le « Corsos des fruits d’or », l’ex­position d’agrumes et les jardins de lumière. Et comme c’est un moment de fête, du ciel d’azur, tombent  des confettis et des fleurs sous la sonnerie des clairons. Dansant sous les grandes batailles de fleurs pompeusement décorées, les grou­pes folkloriques et les danseurs contri­buent à la bonne ambiance sur la « Pro­menade de soleil », la rue principale de Menton.

Pendant un moment je me suis éloignée du monde réel et je me suis laissée trans­porter vers une féerie de soleil, de cou­leurs et d’exotisme. Le sujet de la fête était les îles, des petits coins délicieux et écartés où on oublie tout, où on ferme les yeux pour n’entendre que le bruit des vagues qui déferlent sur la plage et des animaux qui bougent quelque part der­rière les buissons. En me promenant dans

les jardins de Biovès, j’ai vu la Sicile et la Corse faite d’agrumes, ainsi que des monstres mystérieux de Tahiti sculptés avec des oranges et les trésors de Cuba, probablement volés par des pirates des Caraïbes.

Ce paradis a été crée avec 145 tonnes d’agrumes emportés d’Espagne. J’ai dé­couvert un fruit qui me semblait bizarre – le Cédra plus connu sous le nom de « la main de Bouda » donne des fruits qui atteignent 1kg et qui contient un tout petit centre pulpeux, non comestible cru. On m’a dit que ce fruit a été importé d’Australie, mais après une petite re­cherche j’ai trouvé que le cédra, peut facilement pousser en bordure médi­terranéenne. On peut acheter ce fruit en Corse et le planter dans du terreau, afin de le transplanter en terre à partir des pépins. Les arbres peuvent atteindre de grandes dimensions.

Chaque année environ 230 000 personnes se déplacent pour cet évènement et cela la place parmi les événements les plus fréquentés de la riviera française, côte à côte avec le Carnaval de Nice et le Grand Prix de Monaco.

Sophie Petkova

Advertisements

Teil deine Gedanken / Comparte tus pensamientos

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s